Les parasites les plus simples qui menacent la santé humaine

Les parasites sont des plantes, des animaux ou des micro-organismes qui existent aux dépens de l'hôte. Ils se nourrissent de tissus et de cellules, ainsi que de nutriments et de vitamines nécessaires à la formation de nouvelles cellules. De plus, les protozoaires parasites, malgré leur taille microscopique, provoquent des maladies graves chez l'homme, empoisonnant l'organisme avec des substances toxiques libérées au cours de leur vie.

Description biologique des parasites protozoaires

À ce jour, la science connaît environ 10 000 espèces de protozoaires. La plupart d'entre eux vivent dans l'eau et le sol, mais il existe également des espèces pathogènes qui deviennent des agents responsables de maladies de gravité variable, entraînant parfois la mort. Les maladies résultant de l'activité négative des parasites sont appelées protozoaires ou protozoanose.

Le corps des protozoaires n'est qu'une cellule qui fonctionne comme un organisme complet. De telles cellules peuvent se nourrir d'elles-mêmes, se protéger du danger, se multiplier et également être porteuses de facteurs environnementaux négatifs. En règle générale, leurs tailles sont microscopiques, invisibles à l'œil nu. La structure des organismes unicellulaires est exactement la même que celle des cellules des créatures multicellulaires. Le processus de nutrition peut être effectué des manières suivantes:

  1. Création de vacuoles digestives spéciales avec des enzymes, où les aliments sont digérés.
  2. L'assimilation des nutriments se fait par toute la surface du corps, c'est-à-dire par pinocytose.
  3. La nourriture est digérée par le processus de photosynthèse si la cellule a des chloroplastes.

Les organismes unicellulaires se déplacent à travers des pseudopodes, des cils ou des flagelles, qui sont la principale caractéristique de leur systématisation. Le système excréteur est représenté par des vacuoles pulsantes ou contractiles, dans lesquelles les déchets et l'eau s'accumulent.

La plupart des organismes unicellulaires ont un seul noyau, mais il existe également des échantillons multinucléés. La reproduction se fait par mitose ou sexuellement - conjugaison et copulation. Chez les protozoaires, il y a souvent une alternance de formes de reproduction, qui est associée au déplacement d'un hôte à un autre.

Les parasites humains les plus simples peuvent vivre dans les tissus, le sang, les organes internes et les cavités.

Flagellé de classe

Le corps des représentants de cette classe a une forme en forme de poire ou ovale. Les organes de locomotion sont des flagelles, dont le nombre peut varier selon les espèces. Les protozoaires flagellés ont plusieurs variétés :

Leishmanie

Ils peuvent être les agents responsables de la maladie de la leishmaniose, qui affecte les organes internes ou les muqueuses et la peau. Leishmania vit chez les animaux sauvages et domestiques, les rongeurs. Les gens sont infectés après avoir été piqués par des moustiques.

<1_img_centerxx>

La leishmaniose cutanée entraîne des abcès, une atrophie tissulaire et une ulcération. La forme viscérale de la maladie provoque des modifications du travail des glandes surrénales, du cœur et des reins. Le traitement est effectué de manière stationnaire dans des établissements médicaux.

Giardia

Ces parasites humains les plus simples conduisent au développement de la maladie de la giardiase. L'infection peut se produire avec des kystes qui ont pénétré dans le corps par l'eau, la nourriture, les articles ménagers, les mains sales. Le parasite est localisé dans les intestins, mais il peut également habiter la vésicule biliaire. Les médicaments sont prescrits par un médecin.

Trichomonas

Conduit à la formation de la trichomonase. Le parasite vit dans les voies urinaires et génitales et se transmet par contact sexuel. Dans de rares cas, l'infection se produit à partir d'objets qu'une personne malade utilise. Les parasites dans le corps humain, dans la plupart des cas, affectent le vagin, provoquent des démangeaisons, des pertes purulentes et des brûlures. Chez les hommes, l'urétrite est considérée comme le principal symptôme.

Classe des Sporozoaires

Tous les membres de la classe sont des parasites qui vivent chez les humains et les animaux. La jaunisse, la fièvre, l'anémie sont des signes du développement d'une maladie transmise par une piqûre de tique. C'est pourquoi il est important de savoir quoi faire après une piqûre de tique. Il existe d'autres types de sporozoaires :

  • les coccidies provoquent la maladie de la toxoplasmose, vivent dans le corps des poissons, des mammifères. Une personne peut être infectée par des animaux domestiques;
  • les grégarines parasitent les insectes, s'installent dans les intestins.

Par exemple, le paludisme à Plasmodium est à l'origine du développement du paludisme, très dangereux pour l'homme. La maladie est associée à des accès de fièvre, une augmentation du volume de la rate et du foie. Vous pouvez être infecté par une personne malade ou par la piqûre d'un moustique anophèle. Le traitement est effectué avec l'utilisation de médicaments. Le patient a besoin de soins attentifs.

Classe d'infusoires

Les organes de mouvement chez les représentants de cette classe sont les cils. Les ciliés sont les organismes les plus développés parmi le reste des protozoaires. Les ciliés parasites se trouvent chez divers animaux. La maladie la plus courante causée par ces protozoaires est la balantidiase. Les parasites des infusoires vivent chez les porcs sans nuire aux animaux. Chez l'homme, ils conduisent à la formation d'ulcères dans les intestins.

Classe Sarcode

Ce sont les protozoaires qui causent des maladies graves chez l'homme. Leurs organes de mouvement sont des pseudopodes. La classe comprend le tournesol, l'amibe, la rayonne. La plupart d'entre eux vivent dans l'eau de mer, mais se trouvent dans l'eau douce, ainsi que dans le sol. Le membre le plus commun de la classe est l'amibe, qui est capable de provoquer une maladie grave chez l'homme.

Néglériose. La maladie est considérée comme assez rare, par exemple, la plupart des cas d'infection ont été notés aux États-Unis. Les amibes parasites pénètrent dans le corps humain, affectent le système nerveux central, ce qui conduit souvent le patient à la mort.

Le parasite, causé par la non-hériose, vit dans les plans d'eau naturels, ainsi que dans les sources chaudes et les piscines. Pendant le bain, lorsque de l'eau pénètre dans les muqueuses d'une personne, l'amibe pénètre dans le cerveau. Ils sont très dangereux car ils se multiplient rapidement à proximité des vaisseaux sanguins, entraînant de fréquentes hémorragies. Progressivement, la non-hélériose contribue à la mort du tissu cérébral.

parasite protozoaire sous un microscope

Il est assez difficile de diagnostiquer la non-hériose. Par conséquent, lorsque la cause est identifiée, la maladie a déjà atteint son stade final et le patient décède. Le traitement de la maladie n'a pas encore été développé. L'amphotéricine B est utilisée, ainsi que d'autres injections. Avec des dommages au système nerveux central, la non-hériose a un pronostic décevant.

Acanthamibiase. La maladie se développe sous l'influence d'amibes libres qui ont pénétré dans le corps humain. L'acanthamibiase causée par des parasites a toute une liste de conséquences négatives :

  • dommages oculaires;
  • impact négatif sur le système nerveux central;
  • dommages à la peau;
  • inflammation des organes internes.

L'infection par l'amibe se produit par l'eau, le contact avec le sol infecté, la nourriture. L'acanthamibiase est répandue, mais le plus souvent les cas d'infection surviennent dans les zones à climat subtropical et tropical. La maladie progresse assez rapidement, il est facile de la diagnostiquer en analysant les selles et les écouvillons du nasopharynx. Si l'acanthamibiase n'est pas traitée à temps, le patient commencera bientôt à souffrir de maux de tête sévères, de convulsions, d'anomalies mentales. Après cela vient le coma et la mort. L'acanthamibiase est une maladie grave et grave, son traitement est effectué à l'aide d'antibiotiques, mais elle n'est efficace que dans les premiers stades de développement.

Après avoir déterminé quels protozoaires constituent une menace pour la santé humaine, il convient de prendre soin de vous protéger, ainsi que vos proches, de leurs effets nocifs sur la santé.